La notion de temporalité affective confrontée à différentes approches de la narration en sciences du langage : apports, enjeux, méthodes

Résumé : Cet article commence par expliquer la notion de « temporalité affective » (Carcassonne 2004, 2007). Puis il indique en quoi les approches structuralistes du récit ont mis l’accent sur une temporalité prospective (grâce au suspens) et en quoi les approches herméneutiques inspirées de Ricœur ont mis l’accent sur une temporalité rétrospective (grâce aux explications, justifications et interprétations). Il souligne ensuite que l’approche dialogique-interactive, plus récente, admet l’éclatement de la structure narrative et ne considère plus cette dernière comme un critère incontournable pour définir un récit, ce qui ouvre la voie à l’exploration de nouvelles dimensions, et notamment celle de la « temporalité affective ». L’article pointe ensuite un certain nombre de caractéristiques communes à différents interviewés dans la façon de dire les temporalités affectives en insistant sur le fait que ces temporalités se dessinent dans la dynamique de l’entretien (mouvements discursifs) plus qu’elle ne se disent explicitement. En conclusion, ces caractéristiques sont reliées à différents niveaux de contexte (de recueil, professionnel, idéologique).
Type de document :
Article dans une revue
Cahiers de narratologie, 2017, 32
Liste complète des métadonnées

https://hal.archives-ouvertes.fr/hal-01686368
Contributeur : Christine Okret-Manville <>
Soumis le : mercredi 17 janvier 2018 - 12:09:13
Dernière modification le : jeudi 18 janvier 2018 - 01:18:08

Identifiants

  • HAL Id : hal-01686368, version 1

Collections

Citation

Marie Carcassonne. La notion de temporalité affective confrontée à différentes approches de la narration en sciences du langage : apports, enjeux, méthodes. Cahiers de narratologie, 2017, 32. 〈hal-01686368〉

Partager

Métriques

Consultations de la notice

43