Le portage d'une politique diversité comme processus de changement organisationnel : phénoménologie et jeux d'acteurs

Résumé : Par le truchement de la littérature scientifique et de données qualitatives issues d’une enquête exploratoire, cet article questionne le portage d’une politique de diversité en entreprise comme un processus de changement organisationnel (Autissier, Vandangeon-Derumez, 2004 ; Alter, 2005 ; Babeau, Chanlat, 2008, 2011). À la lisière de la sociologie et du management, il mobilise un paradigme interprétatif inspiré du modèle du processus créateur défini par Alter (2005).S’inscrivant dans une perspective stratégique, polyphonique et processuelle (Crozier & Friedberg, 1977 ; Alter, 2005 ; Pichault, 2009 ; Autissier et al., 2012 ; Giraud, Autissier, 2013), l’article appréhende le portage d’une politique diversité comme une « nouveauté organisationnelle » à même d’impacter le patrimoine axiologique, normatif, processuel et praxistique de l’entreprise. Et ce, à condition de s’inscrire dans une dynamique sociale de signification symbolique, d’appropriation collective et de consécration institutionnelle.La recherche prend en examen les conditions d’émergence d’une politique diversité (engagement pro-diversité de la direction, mise en place d’une équipe dédiée) et se focalise sur les résistances organisationnelles faisant obstacle à son déploiement.L’article se penche ensuite sur les aspects régulatoires : il questionne d’abord l’appropriation fonctionnelle de la politique diversité (apprentissage au sein de l’équipe dédiée, mise en place d’un réseau de correspondants régionaux et/ou sectoriels), puis se concentre sur la dynamique d’institutionnalisation. Marquant une récupération bureaucratique, l’institutionnalisation de la politique diversité est conditio de sa durabilité. Elle repose, notamment, sur la structuration du réseau des correspondants régionaux et sectoriels, la rationalisation et la standardisation de leurs pratiques ainsi que sur l’inscription de la politique diversité dans une démarche qualité.L’institutionnalisation de la politique diversité ouvre la voie à un questionnement critique sur les croyances, normes et pratiques enracinées dans l’organisation. La stimulation de la réflexivité collective favorise l’implication de l’encadrement intermédiaire, l’appropriation managériale de la politique diversité et la déclinaison des programmes pro-diversité sur le terrain.Reposant sur une dynamique d’amélioration continue et le développement de routines innovatrices pro-diversité (au sens de Soparnot, 2005 ; Boyer et al., 2011), une telle démarche vise à façonner un nouvel ordre organisationnel incluant la promotion de la diversité parmi les enjeux stratégiques de l’entreprise.
Type de document :
Article dans une revue
Question(s) de Management, 2013, 2 (3), 〈10.3917/qdm.132.0025〉
Liste complète des métadonnées

https://hal.archives-ouvertes.fr/hal-01654842
Contributeur : Christine Okret-Manville <>
Soumis le : lundi 4 décembre 2017 - 14:26:20
Dernière modification le : jeudi 11 janvier 2018 - 06:17:41

Identifiants

Collections

Citation

Maria Giuseppina Bruna. Le portage d'une politique diversité comme processus de changement organisationnel : phénoménologie et jeux d'acteurs. Question(s) de Management, 2013, 2 (3), 〈10.3917/qdm.132.0025〉. 〈hal-01654842〉

Partager

Métriques

Consultations de la notice

51